• 644818 visits
  • 180 articles
  • 7430 hearts
  • 40188 comments

Actualités du blog 29/06/2010

 
ACTUALITES


Actualités du blog


Mes deux premiers livres sont en ligne !
 
 
Vous pouvez trouver le premier ici :
http://www.edilivre.com/l-ame-perdue-20bd6f9b80.html#.VFQm0Bbjyuh
Et le second ici :
http://www.edilivre.com/fairytale-20bd6f9ac0.html#.VFQnXxbjyuh
 
Comme le prix est plutôt élevé, sentez vous libres de cliquer sur le bouton "lire un extrait" sous la couverture du livre pour vous faire une idée.
 
Et comme toujours, je vous remercie de votre fidélité envers mon blog.
 
Votre fanfikeuz' <3



 



 





Blog de critique débutant, -----> adstoda
Allez y jeter un ½il ! :)

Chapitre 2 "On est plus souvent dupé par la défiance que par la confiance." 27/01/2010



______________

CHAPITRE 2

Je dédis ce chapitre à x-naruto-fictions,
qui m'a raconté un souvenir émouvant.

_______


______


Sakura s'assit à une table en soupirant. Elle avait réussi à ôter tout le coca qu'elle avait dans les cheveux et espérait qu'il ne lui arrive pas d'autres mésaventures dans la journée.
Elle leva la tête et aperçut une jeune fille qui lui souriait gentiment.
« Leur sourire hypocrite, j'ai déjà donné » pensa la jeune fille.
Et elle regarda son sandwich d'un air solennel comme pour éviter de croiser un regard ennemi.
« Sandwich poulet-crudités, tu es mon seul ami désormais »
Et elle se mit à rire toute seule de sa blague. Comme si elle n'attirait pas assez l'attention avec ses cheveux roses, et le fait qu'elle ait parlé à l'autre Uchiwa à la noix, fallait qu'elle passe pour une malade mentale.
« Allez, on se calme, maintenant » se dit-elle dans son for intérieur.
- Excuse-moi ?
Hm, la dernière fois qu'elle avait entendu ça, elle s'était prit un coca en pleine tronche.
- Hm ? dit-elle avec un regard méfiant.
Elle leva la tête de son meilleur ami de sandwich, et croisa les yeux violets de la fille qui lui avait sourit tout à l'heure. Les mêmes pupilles que le type du métro. Neji Hyuga.
- Sakura Haruno, c'est ça ? demanda la brune.
- Hm, répéta-t-elle en la fixant comme un ennemi à abattre.
- Je peux m'asseoir ici ? demanda la jeune fille qui commençait à trouver Sakura bizarre.
Cette dernière enleva ses affaires de la table et décida de se montrer plus amène.
- Et tu es ? demanda-t-elle.
- Hinata Hyuga, dit la jeune fille avec un sourire sympathique. Heureuse de faire ta connaissance.
Sakura prit sa canette de limonade, pour préparer une éventuelle riposte.
- Lâche cette canette, s'il te plaît, l'implora la Hyuga.
- Hm, répéta-t-elle pour la énième fois en posant ladite canette sur la table.
- Je ne vais rien te faire, la rassura Hinata.
- J'espère, dit Sakura avec un sourire forcé.
- Comment se passe ton premier jour ? demanda la jeune fille.
- Pour l'instant, je me suis fait publiquement insulter dans le métro par ton crétin de frère...
- Cousin, rectifia Hinata.
- ...ce crétin. Je suis arrivée en retard le premier jour puis j'ai eu le malheur de m'asseoir à côté d'un sociopathe en liberté...
- Je sais, je suis dans ta classe.
- Ah ? Heureuse que tu le sois, dit Sakura.
Hinata rit.
- Et ?
- Puis une harpie enragée ma versé du coca sur la tête. Le même sociopathe que j'ai cité tout à l'heure à saboté ma chaise et je me suis vautrée par terre comme un gros tas. Puis les trois heures qui ont suivi se sont passées sans encombre, si on oublie les messes basses des élèves qui passaient en me regardant. Et me voilà. Seule à une table. Comme une pestiférée.
Hinata éclata d'un rire franc.
- J'adore ta façon de parler !
- Heureuse de te faire rire, dit Sakura avec un grand sourire.
- Puisque tu es nouvelle, je vais t'expliquer comment ça marche.
Sakura adopta un air étonné.
- Ici, c'est une véritable dictature, lui confia Hinata à voix basse.
- Pardon ?
- Cette école est entièrement sous le contrôle de quatre garçons. Le premier, le pire : Uchiwa.
- Ah oui, c'est bien le pire celui-là, râla la rose.
- Héritier de la grande ligné Uchiwa, il règne d'une main de fer sur ce lycée. Ayant placé de l'argent en investissement dans cette école, il a en contrepartie tous les droits.
- Bande de corrompus ! pesta Sakura.
- Je ne te le fais pas dire. Le deuxième, Uzumaki. Le meilleur ami de Sasuke, il a été intégré dans Hebi...
- Hebi ? l'interrogea Sakura.
- C'est le nom de leur petit groupe, dit Hinata. Je disais, il a été intégré de force à la suite d'un combat contre Uchiwa, c'était l'enjeu du pari.
- Oui, il m'a raconté.
- Tu as parlé à Uzumaki et Uchiwa dans la même journée ? Tu ne serais pas un peu suicidaire ? s'étonna Hinata.
- Je suis nouvelle. Je ne savais pas que ce lycée était hiérarchisé, se désola la rose.
- J'ai beaucoup de choses à t'apprendre, alors ! dit Hinata. Le troisième, Inuzuka. Il est également issu d'un puissant clan. C'est un ami d'enfance. Je le connais bien.
- C'est déjà ça ! Tu es sauvée de la persécution ! rit Sakura.
- Heureusement ! Il est très arrogant et sans pitié envers les nouveaux, pourtant. Heureusement qu'on a grandi ensemble, sinon il m'aurait sûrement brisée. Moi aussi.
- Toi aussi ? s'inquiéta Sakura.
- Et le dernier, Nara. Tu n'as absolument rien à craindre de lui. Il ne te fera jamais de mal. Il se fout de tout. Tu pourrais te faire tabasser devant lui qu'il en aurait rien à faire.
- Rassurant.
- Mais il ne te fera pas de mal non plus, continua-t-elle. Voilà...tu es au courant de la dictature d'Hebi.
- Merci, Hinata, sourit Sakura.
- Maintenant, les personnes à éviter ! dit Hinata avec un petit sourire très pédagogue.
- C'est un lycée ou un camp de concentration ici ? se désespéra Sakura.
- Suis mes conseils et tout ira bien, la rassura la brune.
- Je suis tout ouïe, dit la jeune fille.
- Premièrement : Karin. Et ses amies : Tayuya, Kin, toute sa troupe, en gros.
- J'ai cru remarquer, ironisa la rose.
- Ne lui fais JAMAIS confiance.
- Oui, dit la jeune fille.
- Ni à son meilleur ami Suigetsu. Il est plus que diabolique celui-là.
- Oui, chef ! dit Sakura.
- Deuxièmement, Ino Yamanaka. Elle t'inspirera peut-être confiance au premier abord, avec ses grands sourires et sa gueule d'ange. Mais elle n'hésitera pas à te poignarder sauvagement dans le dos.
- Charmant ! ironisa Sakura.
- Troisièmement, Saï, le type bizarre qui dessine dans un coin là. Il a l'air bienveillant, mais il n'a absolument aucune émotion et est un manipulateur né.
- Oui, nota Sakura.
- Quatrièmement...
- Dis, ça irait pas plus vite de me dire de faire confiance à personne ?
- T'inquiète, je t'indiquerai les bon plans après ! sourit Hinata. Quatrièmement, comme tu as pu toi-même le constater, Hyuga et Uchiwa.
- Je ne risque pas de m'approcher de ces cinglés, dit-elle.
- Kiba Inuzuka, évite aussi. Attend de le connaître mieux.
- C'est noté.
- Maintenant, les gens de confiance.
- Ça me plaît déjà plus, dit Sakura.
- Premièrement : Naruto Uzumaki.
- Il me semblait bien qu'il était sympa celui-là.
- Tu peux lui faire confiance...mais évite de lui parler en public.
- Ouais, ça reste un Hebi, c'est ça ?
- C'est ça. Même chose pour Shikamaru Nara. Tu peux lui faire confiance, mais ne l'approche pas.
- Tous les gens à qui je peux me fier sont inapprochables ?
- Non, ne t'inquiète pas. Deuxièmement, le meilleur ami de Shikamaru, Chôji, tu peux aussi l'approcher. Les amis de Neji, Tenten et Lee, tu peux aussi.
- D'accord ! dit Sakura avec l'air concentré.
- Les trois du village du sable, Gaara, Temari et Kankuro, par contre, je n'en sais rien. Évite, par précaution.
- Okay! déclara la rose avec un grand sourire. Merci beaucoup.
- Mais de rien. Ça me fait plaisir. Reste avec moi, et il ne t'arrivera rien.
Au moment où la brune prononçait ces belles paroles, Sakura reçu de l'eau sur la tête.
- Putain ! hurla-t-elle, plongeant toute la cantine dans un profond silence.
Elle leva la tête et vit un endroit surélevé où des tables trônaient. Au dessus de la rampe, elle vit Sasuke Uchiwa avec une carafe d'eau dans les mains.
- Alors, y'a des fuites dans le toit ou quoi ? se moqua le brun.
- Saloperie, ragea Sakura.
- Ça doit pas vraiment te changer du taudis de miséreuse dans lequel tu vis, remarque, ironisa-t-il.
- Ça suffit, UCHIWA ! s'énerva-t-elle.
Elle se leva et tenta de monter l'escalier qui la séparait de Sasuke quand le jeune homme lui dit d'un air méprisant:
- Qu'est ce que tu crois que tu es en train de faire ?
- Je monte te péter la gueule, bien sûr ! dit-elle, complètement enragée et anéantie à l'intérieur.
Une jeune fille dans la salle poussa un cri de stupéfaction. Sasuke, lui, esquissa un sourire mesquin.
- Tu me fais rire. Qui tu crois que tu es ? Un seul mot de moi à la direction, et tu es virée. T'as pas idée de mon pouvoir.
- Par contre, j'ai idée de l'étendue de ta connerie et de ton arrogance, répondit-elle, visiblement pas effrayée.
- C'est qu'elle me provooooque ! se moqua Sasuke.
- C'est que t'as pas l'habituuuude, rétorqua la rose. Remercie-moi, j'égaye ta vie terne et ennuyeuse !
- Tu me déclares la guerre ? demanda Sasuke avec un air solennel.
- Exactement ! On n'est pas dans un régime fasciste ici, mais dans un lycée privé !
- Non, mais sérieusement ? demanda encore une fois le brun.
- Oui !
- Viens pas pleurer après, dit le brun.
- Eh, Sas'key ! appela une voix. Elle sait pas encore, fiche-lui la paix !
Sakura regarda vers la provenance de cette voix et aperçut Naruto.
- Naruto ! dit-elle comme si elle avait aperçut le messie en personne.
- Sakura, ne dit pas des choses comme ça à Sasuke, tu sais vraiment pas à quoi tu t'engages...dit Naruto avec un sourire gentil.
- Je ne retire pas ce que j'ai dit, je suis une femme de parole ! déclara fièrement Sakura.
- Une suicidaire, dit Sasuke, cynique. On verra bien. Va falloir que je réfléchisse à ton sort.
- Mais fais-donc ! rétorqua-t-elle.
Sasuke éclata d'un rire sardonique et s'en alla d'où il était venu. Naruto regarde Sakura avec un air tétanisé et dit :
- Je t'aiderai, si tu veux.
- Pas besoin, répondit-elle d'un air assuré.
Naruto sourit et s'en retourna, lui aussi, d'où il venait.
Sakura se retourna vers les élèves, stupéfaits, assis à leur table, et hurla un :
- Quoi !
Les élèves baissèrent tous la tête et recommencèrent à manger et à discuter.
La jeune fille repartit à la table d'Hinata et celle-ci, pâle, dit à Sakura :
- Qu'est ce que t'as fait... ?
- Hein ? demanda Sakura.
- C'est ma faute après tout, dit-elle.
- De quoi tu parles ?
- Je t'ai pas expliqué...
- Mais quoi à la fin ? s'énerva Sakura.
Hinata la regarda sérieusement dans les yeux et dit d'un air dramatique :
- Ce qu'il t'en coûte de déclarer la guerre à Sasuke Uchiwa.


________________


Héééé...suspense ! :)
J'ai beaucoup d'inspiration en ce moment c'est fou ça!
Merci à tous pour vos commentaires sur le dernier chapitre!
Bisous ! :D

Votre Fanfikeuz'